David REYES

Bercé par la musique depuis la naissance et formé au violoncelle, David Reyes développe assez tôt un intérêt pour la musique orchestrale, grâce à la pratique au sein de différents ensembles, mais aussi par l’écoute et la lecture de nombreuses œuvres.

Toutefois c’est en écrivant à 15 ans une musique pour un spectacle scolaire qu’il se rend véritablement compte de sa passion pour la composition, une passion forte, viscérale, qui ne va plus le lâcher…

Il tente d’y échapper en suivant une formation de réalisateur à l’IAD (Louvain-la-Neuve, Belgique), dont il sort diplômé en 2003 avec le court métrage en 35mm « Je hais la musique ! » … et un mémoire sur la musique de film !

A la fin de ses études de cinéma, il quitte la Belgique pour se perfectionner à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot (Paris, France), dont il sort diplômé en composition de musique de film à l’unanimité avec les félicitations du jury. Il élargit également ses connaissances en suivant une formation en composition électroacoustique au GRM.

Primé pour ses œuvres notamment au Festival Mondial de l’Image Sous-Marine (Antibes, France) en 1999, 2000 et 2001, il a également bénéficié des précieux conseils de grands compositeurs (John Williams, Ennio Morricone, John Barry, Laurent Petitgirard, John Scott, Philippe Rombi, Gabriel Yared, Bruno Coulais…) lors de diverses rencontres et masterclasses.

Après avoir composé pour une quarantaine de court-métrages, il signe son premier long format professionnel en 2006 avec la musique du docu-fiction « Paris 2011 – La Grande Inondation » (Bruno Victor-Pujebet) ; suivront jusqu’à ce jour – et au-delà – de nombreux documentaires (« Les 100 Lieux à voir en France », « La France Sauvage », « Enquêtes Extraordinaires », « La Montagne Magique »…), téléfilms (« Facteur Chance », « Le Pot de Colle »…), et musiques pour des musées (Alesia, Fromelles).

Il rencontre le cinéma fin 2007 en composant et orchestrant la majorité de la musique du film « Le Renard et l’enfant » de Luc Jacquet (2,5 millions d’entrées en salle).

Il a ensuite composé la musique de plusieurs long-métrages : « Min Ye » de Souleymane Cissé (Sélection Officielle au Festival de Cannes 2009),« Derrière les murs » de Julien Lacombe et Pascal Sid, « Une Chanson pour Ma Mère » de Joël Franka, mais aussi la partition du film kurdo-germano-norvégien « Before Snowfall »pour laquelle il est nommé aux MASA Awards et aux Jerry Goldsmith Awards en 2014. Il retrouve d'ailleurs son réalisateur Hisham Zaman pour son film suivant « Letter to the King » l'année suivante.

En 2015 il vous a emmené  « Jusqu’au bout du monde » avec Adriana Karembeu sur France 2 (nomination aux Jerry Goldsmith Awards 2015), et en 2016, vous découvrirez avec sa musique « Tous les parfums du monde » sur Arte!